Nouveau grand magasin PRINTEMPS Strasbourg : premières impressions…

Attendu depuis des mois à coups de travaux sur la place de l’Homme de Fer, ce nouveau grand magasin a la façade annoncée mais pas mal décriée (déjà !), va ouvrir ces portes demain, le samedi 6 avril 2013 à 9h00, l’occasion pour vous de découvrir ce lieu qui est censé représenter l’élégance Strasbourgeoise au niveau shopping du moins…

Nouveau_Printemps_Strasbourg_entrée

Invité à la conférence de presse ce matin, j’ai pu bénéficier de la présentation du renouveau du magasin depuis 2011, en voici quelques infos clefs : les magasins de ce type ( y compris le concurrent Galeries Lafayette entre autres..) ne représentent que 6% du marché, le but de moderniser les enseignes étant bien sur de récupérer des parts de marché en essayant de « capter » les 58% de visiteurs qui flanent sans acheter. Et aussi, continuer à fidéliser les clients réguliers (78%) qui passent déjà en moyenne plus de 30 minutes au Printemps à chaque visite. Le Printemps de part son renouveau cherche à perpétuer son rôle de « prescripteur de la Mode depuis 150 ans« .

Nouveau_Printemps_Strasbourg_11

Enfin, l’architecte Christian Biecher créateur de la façade souligne qu’à travers sa peau en aluminium plissée et ces ouvertures dans le magasins, il a voulu une transparence avec la ville en accord avec l’architecture rythmique alsacienne dans une ville comme Strasbourg où le jeu des contrastes mêle innovation et tradition.

Nouveau_Printemps_Strasbourg_25_façade

Au niveau de la forme, le Printemps est à présent sur 7300 m² (avant 8000 m²) et s’organise comme un appartement de 7 étages (4 étages pour la Femme, 2 pour l’Homme et 1 pour la Maison) : la scénographie est renforcée par secteur pour que les marques soient tout de suite repérables. Ces dernières ont été renouvelées à 40%, il a fallu 24 mois de travaux pour un cout de 20 millions d’euros pour terminer par 11 semaines pour remplir les rayons… Des nouveautés à tous les étages notamment une « Scent Room » magnifique au rayon parfum ainsi qu’un service de conciergerie.

Nouveau_Printemps_Strasbourg_12

Pour ma part, j’ai apprécié la visite, il est clair qu’un réel effort à été fait sur la forme, l’agencement des marques et la présentation plus luxueuse. Par contre, à 24h de l’ouverture, l’effervescence était encore de mise et on se demande vraiment comment ils vont être prêts pour demain… Sinon, je trouve que les plafonds restent trop bas à mon goût, on étouffe un peu et les percées dans la façades sont pas assez grandes… Pour le reste, je vous laisse découvrir, car je ne suis pas un pro de ce genre de magasin, y a des blogueuses mode qui en parleront mieux que moi, et notamment pour vous décrire les marques.

Galerie photo :

NB: Le Qatar a annoncé ce matin le rachat du groupe Printemps, et pourtant personne n’en a parlé ce matin, étrange non? 😉

Nouveau_Printemps_Strasbourg_facade_nuit_Instagram

Mise à jour: Grosse soirée d’inauguration ce jeudi soir, en voici quelques photo…

16 réponses à “Nouveau grand magasin PRINTEMPS Strasbourg : premières impressions…

  1. Malgré que la façade ne fasse pas l’unanimité par ses choix architecturaux osés, elle a au moins le mérite de donner un coup de neuf à un magasin qui vieillissait très mal (et qui n’incitait du coup plus à y mettre les pieds). Je suis certain que même ceux qui en disent du mal iront voir… ne serait-ce que par curiosité 😉

    Merci pour cet article !

  2. L’intérieur est surement très beau mais la façade est HORRIBLE !! C’est un massacre pour les yeux, une agression visuelle sans nom !! Cette devanture géométrique digne des pires réalisations des années 70 enlaidit une place qui n’avait vraiment pas besoin de cela. Je suis atterré par cette monstruosité architecturale !

    • vous êtes alsacien ou alsacienne ? sans doute toute la france sait que les alsaciens sont des beaufs des ploucs des pequenots arriérés conservateurs pour lesquels l’alsace doit se limiter à la choucroute à la cathedrale aix colombages aux cigognes .dieu que ces alsaciens des sales boches collabos d’oradour sur glane sont des pequenots finis.

      • Quelle ouverture d’esprit Benoît, j’en suis presque émue. Et à part ça?

      • Monsieur Vogel,
        Avant que vous ne posiez la question à l’occasion d’un prochain commentaire, oui, je suis alsacien. Je vais tâcher de ne pas me laisser entraîner vers des jugements de valeurs pareils aux vôtres.
        Sans nul doute, comme vous le dites, certains alsaciens sont-ils tels que vous les décrivez. Mais pourquoi généraliser? La plupart des alsaciens, en effet, sont attachés à leur histoire et à leur patrimoine. C’est un fait. Mais il n’est pas question de s’y limiter. La ville de Strasbourg possède un formidable patrimoine architectural, à la fois ancien et récent. Le magasin Printemps entre dans cet élan, ce renouveau architectural nécessaire tant à la conservation qu’à l’évolution de la ville. La médiathèque André Malraux, la tour en verre des Halles, la verrière de la gare centrale, l’extension de l’école nationale supérieure d’architecture, le projet des Dock’s, participent également à cet élan. Le nouveau visage de Strasbourg se dessine, cohérent, tout de verre et de métal. Que cela plaise ou non, c’est une affaire de goût.
        Quant à votre phrase finale, qu’en dire? À quoi sert-il de remuer le couteau dans une plaie douloureuse? Le passé est le passé, laissons-le à sa place. Les alsaciens présents lors du massacre d’Oradour y étaient-ils ou non volontairement, nous ne le saurons probablement jamais. Les alsaciens étaient-ils des « collabos »? Certains probablement, l’écrasante majorité probablement pas. Y avait-il des « collabos » partout en France? Probablement, oui. Pour ce qui est de l’utilisation du qualificatif « boches », de la part d’une personne dont le nom de famille est Vogel, mot allemand signifiant oiseau, je trouverais ça drôle si ce n’était pas si grave. Gardez donc votre haine au placard, nous parlons ici d’architecture et de shopping.
        Le nouveau visage du magasin Printemps est semble-t-il bien intégré à la ville de Strasbourg. La régularité des piles du rez-de-chaussée ainsi que leur matériau marquent une belle continuité vis-à-vis des arcades présentes aux alentours. Le verre et le métal quant à eux, s’intègrent volontiers dans l’atmosphère de la Place de l’Homme de Fer dont le ton avait déjà été donné lors de l’aménagement du tramway. Quant aux clins d’œil à l’architecture traditionnelle, ils sont là. L’appendice de verre, présent à l’angle du bâtiment, présente en effet un lien de parenté avec les oriels qui agrémentent certaines maisons alsaciennes. Les plis du métal, formant bandes verticales régulières, rappellent, eux, sans grand mal, les poteaux du pan-de-bois. Seuls manquent, pour parfaire le mimétisme, les éléments horizontaux et les contreventements, mais où serait l’innovation si nous copions sans arrêt?
        C’est donc, après réflexion, une belle réussite que cette nouvelle façade dont la plupart des strasbourgeois se satisferont bien vite. Reste à espérer que ce bâtiment vieillisse mieux que celui qui l’a précédé.

  3. bonjour

    l’architecture est original, on serait a Paris la Défence je trouverais cela super. Mais ce n’est pas a sa place en centre ville de Strasbourg. On peut se poser des questions pour l ‘autorisation de travaux. comment peut on laisser faire cela dans une ville avec des vieux et beau batiment ancien. Pour moi on dénature le centre ville. on lui enlève ce qui fait sont charme de vieux grand batiment.

    Mais l’intérieure est beau, et le personnel sympa avec un éclairage et une clim qui nous fera oublier cet hivers trop long. en espérant que le rayon parfumerie sera plus sympa qu avant la fermeture, un travail important devant etre fait pour garder les clients. il n y a pas que des touristes de passages a Strasbourg.

    • les alsaciens sont refractaires à la nouveauté les alsaciens voudraient tous vivre en 1800 comme nos arriere grands parents sans aucun changement.des colombages des cathedrales avec ça les alsaciens sont heureux. pas etonnant que l’alsace soit la région la plus arrieré vieux jeu de france

      • Pourriez vous m’expliquez le mot arriéré? en attendant l’Alsace est une des rares régions à avoir le pib le plus important de france
        salutations distingués, signée une lorraine, et le vieux jeu de nos jours est une qualité.

        Et pour une autre personne bons nombres de Francais de l’intérieur comme des gendarmes étaient collabos ma grand mère était allemande et mon grand père accompagnait des personnes recherchés par les allemands à la frontière luxembourgeoise, j’ai connu des grands mères alsaciennes qui cachaient des familles juives.
        Je suis une fille de l’Est et fière de l’etre

  4. Je ne partage pas du tout votre avis. Qui pouvait donc bien aimer l’ancienne façade « Stalinienne » qui n’incarnanait en rien l’architecture Alsacienne. L’architecte (Alsacien…) a bien expliqué les principes fondateurs de son travail puisqu’il s’est inspiré des colombages, des oriels et des lignes verticales de la cathédrale de Strasbourg. Biensûr, c’est très contemporain, mais je trouve l’intégration avec la place de l’Homme de Fer très réussie.

    • Bonjour
      on peut toujours changer le passé effacer une façade. Mais quid de l’histoire, pourquoi ne pas faire autant de la petite France…… Je ne dis pas que l’ancienne était bien, mais c’était l’ancienne façade. alors pourquoi s’attaché au passé a certaine valeurs, pourquoi ne pas rasé tout ce qui vous semble moche a vous, mais aux suivant aussi et ainsi on changera le visage de toute la ville. Que les états Unis n’ai pas une grande histoire derrière elle, mais la France a un passé historique et Architecturale qui est ce qu il est , mais si on s autorise a le rayer pour convention personnel et que chacun donne donne son idée alors il n y aura plus jamais de transmission du passé.
      Mais pourquoi pas, votre opinion en vaut une autre, il faut juste se demander ce que nous voulons transmettre et si nous voulons encore un passé.
      Je ne doute pas que l’architecte voulais conserver l’idée des colombages, sauf que moi je ne le voie pas du tout.
      et si remplacer la pierre par du métal, dans une place déjà défiguré par son cercle métallique et la suppression de sa fontaine , pourquoi pas. C est pour cela que toute construction est normalement soumise a autorisation pour qu’une autorité puise faire une uniformité dans la construction, dans notre cas je doute que cela.
      Mais bien sur laissons faire chacun a sa convenance et regardons notre parc immobilier évoluer en fonction du gout de chacun de sa puissance financière a la place d’une uniformité architecturale, mais alors que deviendrait une ville que riquewhir dans ce cas……ou la place de cathédrale.

      • Le fait est que l’ancienne façade était tout sauf historique, il s’agissait d’une reconstruction d’après guerre… Le bâtiment d’avant guerre était lui au contraire, magnifique. Mais après guerre, on reconstruisait …. Comme on pouvait. Il ne s’agit pas d’effacer des bâtiments qui ont une réelle histoire, mais des bâtiments qui n’en ont pas.

      • ok je comprends et je suis d’accord avec vous mais de la a laisser faire ce qui a été fait….; quand je pense que dans certains village la couleur des tuiles, de la maison le non changement de fenêtre par du pvc…. sont imposés
        pour le respect au site, aux monuments historiques…. la je ne peux que m ‘interroger, si on regardes les bâtiments en direction de la rue de la mésange, cette façade métallique n’est en accord avec rien. quelque part c est même trop facile de laisser faire un tel projet, ou une façade métallique est vissée sur des montant sur la façade. Il aurait été plus complexe et plus ressemblant a un vraie travail d’architecte de faire du moderne qui s’intègre dans la rue.
        En quoi cette façade alie projet d’architecture et respect de l’environnement? en quoi il y le projet a t il été complexe ou a demandé un travail de spécialiste ? on peut ne pas être d’accord mais si être architecte c est ne pas tenir compte de ce qui entoure et qu on doit comprendre l’architecte comme un tableau de abstrait et juste se taire.
        Je dirais que c est trop facile et qu il ne faudra pas s’étonner alors que si cela ne doit aller que dans un sens (du citadin a l’achi.) alors le citadin ne s identifia jamais avec ces construction, prenons l’exemple de maison rouge une vérue sur la place Klebert qui encore aujourd hui n est pas acceptée par beaucoup. Maintenant le pouvoir de l’argent et la volontés des politiques pour se différencier sera toujours plus grande que le bon gout.

  5. Cette façade serait bon pour le magasin « Auchan »….
    Modernisation pourrait avoir le style « ancien »
    Regardez le centre de Munich – de nombreux bâtiments ont été détruits par la guerre, mais les Allemands conservé le style classique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s